Encore appelées troisièmes molaires, les dents de sagesse sont généralement source de douleur. Elles le sont davantage lorsqu’elles poussent de travers ou lorsqu’elles sont infectées. Néanmoins, il est possible de les enlever afin de se soulager de ces douleurs. Si l’opération d’extraction n’est pas douloureuse à cause de l’anesthésie, il faut noter que les douleurs réapparaissent juste après pour plusieurs jours voire des mois. Pour y faire face de façon efficace, voici quelques conseils que vous pouvez suivre.

Les signes d’infections liées aux dents de sagesse

Les dents de sagesse ne sont rien d’autre que celles qui poussent en dernière position chez certaines personnes. D’autres n’en ont pas. De telles dents peuvent rapidement s’infecter notamment lorsqu’elles émergent nouvellement des gencives. En effet, cette émersion fragilise les tissus qui entourent la dent, favorisant ainsi la prolifération des organismes pathogènes. De plus, les infections peuvent provenir de l’accumulation des déchets qui n’ont pas pu être curés lors des brossages. C’est pour cela qu’il est important de savoir identifier les signes d’une infection de dent de sagesse afin de prendre les dispositions idoines pour empêcher sa propagation. Voici quelques symptômes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • Le gonflement de la gencive ;
  • La rougeur de la gencive ;
  • La fièvre ne provenant pas d’une autre maladie ;
  • Le sentiment de pulsation au niveau de la dent ou près des oreilles ;
  • La réduction du degré d’ouverture mandibulaire ;
  • La raideur de la mâchoire…

La solution du bain de bouche avec l’eau salée

Le bain de bouche à l’eau salée est une solution efficace pour venir à bout des infections liées aux dents de sagesse. En réalité, le sel agit en tant qu’antiseptique naturel.

Le sel dispose des propriétés idoines pour éliminer les bactéries buccales. Il s’agit également d’un bon décongestionnant qui soulage la douleur au niveau de la dent.

Pour utiliser le sel, il suffit de diluer une demi-cuillerée ou une cuillerée à café de sel dans un verre d’eau tiède. Vous pouvez alors utiliser la solution obtenue pour faire votre bain de bouche pendant environ trente secondes. Il faut cracher l’eau après gargarisme et répéter l’opération plusieurs fois par jour.

L’utilisation du clou de girofle contre les infections

Le clou de girofle est beaucoup utilisé dans la lutte contre les infections dentaires. Il est non seulement efficace pour soulager de la rage des dents de sagesse simples, mais il est d’autant plus utile si lesdites dents sont cariées. Concrètement, le clou de girofle est à la fois :

  • Un antiseptique ;
  • Un antidouleur ;
  • Un anti-inflammatoire.

Il existe plusieurs manières d’utiliser le bouton floral du giroflier. Vous pouvez simplement écraser cette épice entre vos doigts propres avant de l’appliquer sur la partie douloureuse. Il est aussi possible de réaliser une infusion du clou de girofle pour soulager ses douleurs dentaires. Après refroidissement de votre infusion, vous pouvez l’utiliser pour vous gargariser. Il est par ailleurs possible d’utiliser l’huile de clou de girofle. Notez néanmoins que l’utilisation de cette épice est contre-indiquée pour les femmes enceintes.

Les autres solutions pour atténuer la douleur

Outre l’eau salée et le clou de girofle, il existe plusieurs autres techniques qui permettent de lutter efficacement contre les douleurs et infections dentaires. Vous pouvez par exemple opter pour un gel applicable sur les gencives. Il s’agit d’un gel antibactérien que vous pouvez acquérir dans la pharmacie la plus proche. Ce produit est assez efficace pour maîtriser l’infection due à la dent de sagesse en un temps record. Avant de l’utiliser, il est conseillé de bien rincer sa bouche. Vous pourrez ensuite appliquer une ou deux gouttes du produit sur la zone endolorie grâce à un coton-tige. La fréquence d’utilisation journalière recommandée est de 3 ou 4 fois. Toujours pour calmer vos douleurs et contrôler l’infection, vous pouvez utiliser :

  • L’un des antidouleurs connus (ibuprofène par exemple) ;
  • Le bicarbonate de soude en solution ;
  • L’huile de menthe…

Il faut cependant noter que le respect du dosage indiqué par le médecin ou le pharmacien est primordial. La lecture des instructions et des conseils d’utilisation qui accompagnent les produits est aussi d’une grande aide.

Quel est le moment idéal pour extraire les dents de sagesse ?

Un diagnostic est nécessaire avant toute décision d’extraction des dents de sagesse. En réalité, il existe différents types de dents de sagesse et donc différents types de prise en charge. On distingue concrètement :

  • Les dents de sagesse incluses ;
  • Les dents de sagesse semi-incluses ;
  • Les dents de sagesse entièrement sorties.

C’est une évidence que lorsque les dents de sagesse sont bien sorties, elles sont moins gênantes que dans les autres cas. Malheureusement, plus de 90 % des personnes concernées ne se situent pas dans cette catégorie.

Retenez simplement qu’on optera pour une extraction à partir du moment où l’on est sûr qu’une éruption complète de la dent est impossible.

Puisqu’elles n’apparaissent qu’en fin d’adolescence, il est conseillé de procéder à leur extraction entre 18 et 20 ans. Effectuer l’intervention dans cette tranche d’âge réduit non seulement les risques de la chirurgie, mais favorise aussi la guérison. Cependant, il est tout à fait possible de se faire enlever les dents de sagesse jusqu’à 25 ans en se fiant à un dentiste chevronné. Les spécialistes maxillo-faciaux sont quant à eux à même d’effectuer l’extraction pour des patients ayant moins de 30 ans.

Bien choisir son alimentation après l’extraction des dents de sagesse

Après avoir enlevé vos dents de sagesse, la modification de vos habitudes alimentaires peut être d’une grande utilité. Certes, cela ne va pas apaiser les douleurs, mais il s’agit d’un bon moyen pour éviter de les aggraver. Vous devez faire d’autant plus attention dans la première semaine après l’extraction. Généralement, ce sont les aliments liquides, mous ou froids qui sont conseillés dans cette période. Vous pouvez reprendre une alimentation normale 2 ou 3 jours après l’opération.

La solution de la glace pour soulager les douleurs post-extraction

Pour atténuer la douleur pendant les premières heures qui suivent l’extraction d’une dent de sagesse, il n’y a rien de mieux que d’utiliser une poche de glace. Elle est efficace pour réduire le gonflement de la joue. À défaut d’une poche de glace, vous pouvez simplement utiliser des glaçons. Le plus important est de s’assurer que sa peau est bien protégée. Ainsi, vous pouvez dans un premier temps placer quelques glaçons dans un sachet plastique puis envelopper l’ensemble dans une petite serviette. Il ne vous restera qu’à la plaquer contre votre joue pendant une vingtaine de minutes pour savourer ses effets.

Consulter son dentiste en cas de persistance des douleurs

 

Il peut arriver que vous respectiez toutes les recommandations et que vous preniez tous vos médicaments dans les premiers jours après l’extraction sans pour autant être soulagé. Vous pouvez alors prendre des mesures complémentaires comme :

  • Se brosser délicatement les dents en évitant la plaie ;
  • Mordre dans la gaze propre ;
  • Éviter d’utiliser la paille pour ne pas déloger le caillot de sang dans la dent ;
  • Éviter les boissons chaudes…

Lorsque les douleurs persistent toujours 4 à 5 jours après l’intervention, n’hésitez pas à contacter votre dentiste. Il s’assurera qu’il n’y a pas de complication postopératoire avant de vous prescrire, dans la mesure du possible, un autre traitement.

Les dents de sagesse sont généralement source d’inconfort au quotidien. Cependant, en menant les bonnes démarches, il est possible de moins souffrir avant et après leur extraction. Lorsque les remèdes maison ne portent pas leur fruit, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec votre dentiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here