C’est dans l’ordre des choses que le nourrisson pleure. Il s’agit de son seul moyen d’expression et de communication. Cependant, il peut arriver que le bébé, en fin de journée, s’adonne à un concert de pleurs. Lorsque le bébé devient inconsolable notamment la nuit, les inquiétudes de ses parents peuvent se transformer en angoisse. Nombreuses sont les raisons qui sont souvent à l’origine des pleurs nocturnes du nourrisson. Découvrez ces raisons dans cet article et surtout ce qu’il y a lieu de faire face à cette situation.

Les « angoisses du soir »

Il est parfois déroutant de ne pas savoir ce que veut exactement son bébé.

Un bébé est entièrement dépendant de vous et pleurer est pour lui la seule solution pour attirer votre attention ou pour s’exprimer.

Notez cependant que les pleurs nocturnes du bébé peuvent être sans raison apparente. On parle dans ce cas des « angoisses du soir ». En effet, les semaines qui suivent la naissance sont souvent marquées par :

  • Les visites des connaissances ;
  • Les bruits ;
  • Les passages du bébé de bras en bras…

Après une journée chargée, le nouveau-né cherche à évacuer l’excès d’émotion qu’il a accumulé en journée. Ainsi, il se décharge de ces tensions en pleurant quelques minutes voire des heures durant selon le cas. Rassurez-vous cependant, ces angoisses sont passagères et elles disparaissent bien assez vite.

La faim

Contrairement aux angoisses du soir, les pleurs nocturnes du nourrisson ne s’effacent pas spontanément. Il faut en déterminer la cause pour mieux réagir. L’une des raisons des pleurs fréquents chez le nourrisson la nuit est la faim. En réalité, plus jeune est le bébé, plus grandes sont les chances qu’il ait faim. Avec son petit estomac, votre bout de chou n’est pas en mesure de garder grand-chose dans son ventre. N’hésitez donc pas à lui proposer du lait quand il pleure, même si son ancien repas remonte à quelques minutes.

La chaleur ou la fraîcheur

L’une des causes des pleurs nocturnes chez les bébés est la variation de la température. Il faut noter que certains nourrissons détestent prendre leur bain ou qu’on leur change la couche. Puisqu’il a passé 9 mois dans le ventre de sa mère en pleine symbiose, un bébé peut avoir du mal à supporter les variations de température après sa naissance. Ainsi, il est conseillé de ne pas trop le couvrir. Il peut être submergé de chaleur et s’adonner à cœur joie aux pleurs. Voici quelques autres conseils pour éviter que votre enfant ne pleure parce qu’il a trop froid ou trop chaud :

  • Maintenir la température de sa chambre à 18 °C ;
  • Allonger le bébé sur le dos au moment de le coucher ;
  • Mettre les pieds du poupon au fond du berceau pour éviter qu’il ait trop chaud.

Pour savoir si votre bébé nourrisson est trop couvert ou est bien au chaud, il vous suffit de mettre quelques doigts dans son cou. La vérification en touchant les pieds ou les mains du bébé est souvent biaisée puisque ces parties du corps sont généralement froides chez les tout-petits.

Le besoin de sommeil

Les pleurs du nouveau-né indiquent parfois qu’il a sommeil. On peut avoir l’impression que les bébés s’endorment à n’importe quel moment. Cependant, lorsque l’enfant est fatigué, il peut pleurer sans cesse pendant la nuit parce qu’il n’arrive pas à trouver le sommeil. Vous pouvez également diminuer la luminosité de la chambre pour l’aider à s’endormir.

Le besoin de câlins

Le contact physique est d’une importance capitale pour certains bébés. Ils aiment se sentir rassurés. Si votre nourrisson pleure, c’est peut-être parce qu’il a besoin que vous le preniez. Le mettre près de votre cœur est un moyen efficace pour le calmer. En effet, dans les premières semaines après sa naissance, le bébé recherche souvent la sécurité et la tendresse dont il bénéficiait lorsqu’il était encore dans le ventre.

Les autres causes des pleurs du bébé

Outre les causes précitées, plusieurs autres raisons peuvent être à la base des pleurs nocturnes de votre bébé. Les émotions y jouent une grande partition. Souffrez par exemple qu’un nourrisson qui s’énerve facilement pleure beaucoup. Vous n’y pouvez généralement rien faire à part l’amadouer et le chouchouter au mieux. Avec le temps, il va s’habituer au nouveau monde dans lequel il est. Par ailleurs, il se pourrait simplement que ce soit sa couche qui est sale. En effet, certains tout-petits détestent la sensation de gêne. Ainsi, l’irritation qu’entraîne une couche pleine peut être source de pleurs pour ces derniers. Il en est de même pour des vêtements trop serrés ou des vêtements confectionnés avec un matériau inadapté aux peaux fragiles. L’inconfort qu’entraîne le besoin de faire un rot peut également conduire votre bébé à pleurer. Néanmoins, le prendre dans vos bras et le tapoter dans le dos peut régler le problème. Dans certains cas, le nourrisson pleure parce qu’il souffre des symptômes qui accompagnent la poussée dentaire ou encore des troubles comme :

  • La diarrhée ;
  • La constipation ;
  • La fièvre ;
  • Le vomissement…

N’hésitez pas à consulter un médecin ou un pédiatre pour venir à bout de ces problèmes. Ces professionnels de la santé mettront tout en œuvre pour soulager votre enfant afin qu’il cesse de pleurer la nuit.

La nécessité de répondre aux pleurs du bébé

Les pleurs d’un bébé peuvent avoir différentes intensités. On distingue par exemple :

  • Des pleurs faibles ;
  • Des pleurs pressants ;
  • Des pleurs continus ;
  • Des pleurs aigus.

Contrairement à certaines idées reçues, vous devez impérativement répondre aux pleurs de votre poupon. Le laisser pleurer en espérant qu’il se calme de lui-même est loin d’être une solution efficace, quelle que soit la teneur des pleurs. Même si cela ne porte pas tout de suite ses fruits, vous devez tenter de faire quelque chose. Il existe une infinité de techniques que vous pouvez mettre en œuvre pour apaiser votre bébé :

  • Les bercements ;
  • Les câlins ;
  • Les mots doux…

Faire un massage à son bébé

Le massage est un moyen efficace pour détendre votre bébé.

Un massage de dos ou du ventre peut faire un grand bien à un nourrisson qui pleure beaucoup.

Les caresses sont aussi efficaces pour l’aider à évacuer les selles ou les gaz. Caresser votre nouveau-né dans le sens de l’aiguille d’une montre permet non seulement de le calmer, mais aussi de vous détendre.

Trouver le bon rythme pour bercer son bébé

La majorité des bébés sont friands des bercements. Lorsqu’il pleure la nuit, vous pouvez bercer votre enfant de plusieurs manières à savoir :

  • Le placer dans une balancelle ;
  • Le dodeliner en marchant ;
  • L’allonger sur vous en position couchée tout en le caressant.

Avec le temps, vous saurez quelles sont les techniques les plus efficaces pour le consoler. Si les câlins et l’écoute des battements de votre cœur ne suffisent pas, restez attentif aux bruits qui font cesser les pleurs à votre bébé. En effet, le rythme régulier du bruit de l’aspirateur, de la machine à laver ou encore du sèche-cheveux peut banalement l’apaiser. Cependant, vous ne devez jamais placer votre enfant au-dessus d’une machine. Par ailleurs, pour faire cesser les pleurs de votre bébé pendant la nuit, vous pouvez :

  • Mettre une musique douce ;
  • Chanter une berceuse ;
  • Partager votre expérience sur les plateformes web qui traitent du sujet…

Il n’est guère de tout repos d’avoir un nouveau-né à la maison. Ce dernier peut pleurer longuement pendant la nuit. Nombreuses sont les causes qui peuvent entraîner ces pleurs. En les identifiant, vous saurez comment y faire face. En général, il suffit de rester aux petits soins avec les tout-petits pour les calmer. Si vos efforts restent infructueux, la consultation d’un spécialiste est la solution à adopter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here